• C'est moins cher que Paris!

  • C'est calme

  • Les gens sont sympas et décontractés

Maco est un créateur de mode péruvien qui vit à Montreuil depuis 2015. 

Vous l'avez peut-être croisé lors des Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes, quand il ouvre sa maison (et aussi son atelier) pour faire des ventes en direct de ses collections.

 

Passionné de sa culture, il utilise la laine de l'Alpaga, cet animal intelligent, docile et mignon qui vient des montagnes andines et qui produit une des laines les plus douces et soyeuses au monde.  La plupart de ses vêtements sont fabriqués avec cette laine, que ce soit les ponchos, les pulls, les chapeaux...et on se rend compte immédiatement au toucher de la qualité et douceur de cette matière tant aimée par le créateur.

 

Né dans les années 70s à côté de Lima, Maco est un homme très spirituel et très attachant. On le sent très fortement lié à son pays et son héritage, ses rituels et sa culture.

 

A travers ses collections on comprend aussi son intention de refléter cette culture, soutenir le savoir-faire de son pays, mettre en avant l’artisanat péruvien, pratiquer une mode éthique, et prôner la slow-fashion avant tout.

 

Rendez-vous avec Maco et ses collections "Haute Culture"

"J'ai compris que dans le monde occidental la mode existe pour habiller l’ego, alors que dans

ma culture elle existe pour habiller l'esprit d'un être humain. C'est ça la mode que j'avais envie de pratiquer"

maco - L'homme qui aimait les...alpagas

Maco

La laine d'Alpaga

a plus de 7000 ans

Elle est:

- hypoallergénique

- résistante à l'eau

- ultra soyeuse

- très chaude

- légère

GALERIE défilé

en BAS DE PAGE

L'APPARTENANCE

À écouter Maco on comprend qu'il est fasciné et passionné par sa culture et ses ancêtres.

Enfant, tous les ans de 5 à 15 ans il quitte la grande ville pendant les vacances scolaires (de décembre à mars) pour aller chez ses grand-parents à la montagne à Pampa Guay.

Après 10 heures de bus et arrivé à 5000m d'altitude, il est très fortement marqué chaque fois par le changement radical dans le comportement de tous ceux avec lui.

Le conducteur met la musique andine dès qu'ils arrivent en altitude, sa maman retire ses vêtements modernes et enfile une tenue traditionnelle pour arriver chez ses parents.

"C'est là où j'ai compris l'importance des vêtements, leur force et leur symbolisme."

Ses grand parents étaient artisans, ils fabriquaient des tapis avec la laine de lama mais pas que. Maco les aide à cueillir des fleurs pour la teinture, le coup de main d'un enfant étant considéré plus délicat que celui d'un adulte.

Son grand-père était aussi chamane et faisait toujours une petite cérémonie à leur arrivée pour les protéger de la montagne, et il lisait leur destin avec les feuilles de coca.

Sa grand-mère lui chantait des incantations en Quechua (elle ne parlait pas espagnol).

La grand-mère de Maco en habit traditionnel (quotidien) à la montagne à Pampa Guay

(En Quechua, ça veut dire Champs et Tisseurs et c'est non trouvable sur Google Maps. La ville la plus près est San Pedro de Cajas)

Il comprend qu'il est dans un autre monde, un autre univers.

C'était comme une "fantaisie" dit-il.

Il se sent appartenir à quelque chose d’extraordinaire, une culture riche en histoire et sens.

DES CHIFFRES ET DES LAINES

Maco n'a pas tout de suite travaillé dans la mode.  C'est venu à 26 ans lors d'une grande période d'introspection.

Il travaille alors dans une banque après des études de comptabilité mais ne se sent pas à sa place.

Artistique depuis un jeune age, (une fois il s'est fabriqué une veste avec les rideaux du salon et a fait les cours de peinture et de sculpture) il veut s'exprimer d'une manière créative et décide de s'inscrire à l'université en Argentine pour étudier la mode.

Par la suite il revient au Pérou pour aller à l'école française Mod'Art qui vient d'ouvrir une antenne à Lima.

Il fait face à pas mal de résistance car il veut absolument prendre la voie de la mode "andine" et mettre en avant la culture traditionnelle de son pays mais ses compatriotes le regardent d'en haut, ils préfèrent acheter un Dior qu'un poncho de luxe en alpaga.

Ses idées sont mieux reçues par les étrangers.

Il travaille 3 ans à la télévision (émissions genre Strip Tease/Tracks), fabrique des robes de mariée et de soirée sur mesure, enseigne le patronage...mais sa volonté de créer sa marque le titille toujours.

En 2014 il décide de venir en France pour faire un cursus "Créer une marque de luxe" et atterrit à Perpignan.  Il vient pour l'aventure, mais aussi par nostalgie, ayant lu un livre de Balzac, "Eugénie Grandet" lorsqu'il était jeune.

Magnifique robe en soie et poncho en Alpaga lors du défilé en décembre 2018 à l'ambassade de Pérou à Paris

LA NAISSANCE DE SA MARQUE

Il s'habille en poncho et chapeau péruviens et beaucoup de personnes l'arrêtent dans la rue

pour prendre une photo et lui faire des compliments...et là c'est le déclic.

Il se dit que l'artisanat et les cultures anciennes sont plus acceptés ici ainsi que son style que dans son pays

et après 8 mois de réflexion la marque MACO CALDERON est née en 2015.

"Ce n'est pas un déguisement, je m'habille vraiment comme ça en alpaga, en poncho...et je me sens très bien comme ça., c'est vraiment moi. J'aime."

"Textu en latin veut dire écrire/tisser/enlacer et pour moi les textiles, c'est une façon d'écrire dans un autre sens, une écriture symbolique."

RUNA SIMI - LE LANGAGE DE L'HUMANITÉ

 

Donc en 2015 Maco est prêt avec son concept - la Haute Culture

 - S'inspirer de et revisiter les vêtements et la culture de ses grands-parents

 - Utiliser la matière noble, l'Alpaga

 - Travailler directement avec les artisans au Pérou (tricot, tissage...)

 - Faire rayonner la culture andine

 - Créer une marque de luxe abordable

 - Utiliser uniquement les noms en Quechua pour nommer ses vêtements           

   (comme Runa Simi)

Il connait chaque artisan personnellement et prend un plaisir énorme à aller les voir, travailler avec eux, discuter, et il les paie directement au lieu de passer par un intermédiaire.

La dernière fois, il est resté une semaine avec un groupe de femmes et il les a amenées au musée du textile pour leur montrer aussi un peu de leur propre culture.

Pour Maco, les textiles c'est une façon d'écrire, de créer de la poésie.  Chaque tissu a une signification, un symbolisme.

Le poncho, sa pièce fétiche, a un symbolisme car la tête qui passe par le trou est comme le soleil qui se lève entre les montagnes (représentées par les manches).

Dans ma culture le textile raconte une histoire.  Dans le graphisme des textiles on voit des animaux, des lacs, des montagnes...

c'est un remerciement à la nature.

Tout ce symbolisme est très attirant pour moi. Je me dis wow c'est incroyable"

LA MODE HUMAINE

Maco continue à développer sa marque d'une manière responsable.

Sa dernière collection s'appelle INTROSPECTION, car il trouve qu'on devrait tous regarder de plus près notre manière de consommer, de traiter notre planète.

Sa prochaine collection pour l'été 2019 s'appellera BIO LOGIC où il va utiliser des cotons et des matières bio.

Son univers est très lisible, son message très clair et ses collections toujours en ligne avec sa passion pour sa culture péruvienne, une passion qui fait briller ses yeux.

Les coupes et les matières sont de haute qualité tout comme les images et les vidéos qu'il crée avec soin.

Il y a quelque chose de très "logic" et cohérent dans tout ce qu'il fait - On a envie de plonger dans son univers, d'en faire partie.

Ses collections inspirent et l'interprétation de sa culture nous fait voyager dans les paysages magnifiques de Pérou, loin d'ici, dans le monde Quechua et ses Alpagas.

"Toutes mes créations sont faites avec beaucoup d'amour.  J'adore travailler avec des artisans, j'adore faire rayonner ma culture andine.

Eux, ils sont heureux de savoir que leur travail est porté en Europe.

Je veux que les gens qui achètent sentent cette bonne énergie, qu'il y a une histoire derrière chaque pièce.

La bonne énergie pour tous: moi, les artisans et les clients"

Maco Calderon

Montreuil

Visite sur demande

info@macocalderon.com

+33 751470415

Maco Calderon Bio Logic SS19
Maco Calderon BIO LOGIC SS19

défilé à l'ambassade de Pérou, paris

décembre 2018

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018-2020 Love Montreuil créé par Rebecca Dry