• On peut vivre en vas clos ici

  • Il y a des super soirées

  • On fait des rencontres intéressantes

  • Il y a une ambiance village

  • On se déconnecte de Paris

  • On a Le Bois de Vincennes à coté pour prendre de l'air

1 oeuvre 1 artiste #2

BIGGIE & TUPAC

La première fois que je suis passée devant cette œuvre de Biggie & Tupac, rue du Sergent Bobillot, ça m'a fait de l'effet. 

La gorge serrée, je me suis dit "Si seulement ils pouvaient être comme ça, vivants et ensemble dans la vraie vie, quel gâchis..."

Ça m'a renvoyée au moment précis où j'ai appris la mort de Tupac.  

J'étais assise en terrasse à Angoulême, étudiante, fraîchement arrivée d'Angleterre quelques jours avant...grande fan de hip-hop, ça m'a fait pleurer.

Comme on le sait, seulement 6 mois plus tard Biggie fut assassiné aussi.

Mais maintenant chaque fois que je passe devant, ça me fait sourire et leurs tubes commencent à tourner dans ma tête.

 

Quand j’ai décidé de créer ce site et que j'ai eu l'idée de cette rubrique je voulais absolument rencontrer l'artiste caché derrière ces personnages. C'est juste so cool !

J'ai adoré sa patte si singulière et son interprétation de ces artistes mythiques.

Je me suis dit "Je dois le/la rencontrer!"

Et je ne l'ai pas regretté car j'ai découvert un artiste talentueux et discret, passionné de la culture hip hop et du mode de vie gangster de l'autre côté de l'Atlantique.

Un artiste accompli qui a déjà réussi beaucoup de projets, toujours avec sa signature de personnages cartoonesques.

 

LE COME BACK DU DESSIN

L'artiste derrière ces personnages s'appelle Guillaume, aka Lil'Thugs. Étant discret, il a préféré se dessiner que de se prendre en photo pour cet article, le-voilà ic à côté de ses potes !

 

Originaire de la banlieue lyonnaise, Guillaume monte à Paris à 23 ans après avoir fait un bac en Arts Appliqués, suivi de 3 ans aux Beaux-Arts de Grenoble.

Lors de son diplôme c'était le début de la création sur ordinateur et il s'oriente plus vers l'audiovisuel et le multimédia que le dessin pur.

En arrivant à Paris il retrouve un ami de Grenoble, Laurent "LP" et ensemble ils créent la boite de production audiovisuelle "Addictive Image".

C'était le début de la TNT, et ils font beaucoup de génériques d'émission TV.

Ils produisent aussi des clips vidéos et des documentaires, notamment un sur  Cut Killer et l'histoire du Rap en France.

C'est leur dernier contrat ensemble qui ramène Guillaume au dessin. 

Ils remportent un contrat pour la région du Puy-de-Dôme et le Musée de la Céramique de Lezoux pour refaire tout le contenu multimédia du lieu.

Il s'occupe, entre autres, de la partie 2D et commence à dessiner des personnages et à créer des histoires décalées pour enfants.

 

Ce fût pour lui une expérience super agréable, il dessine à nouveau et il crée des dessins animés.

 

Il retrouve le goût pour le dessin et depuis il n'a jamais reposé son stylo.

LA NAISSANCE DE LIL'THUGS

Guillaume se lance en solo .

A la fin de l'un de ses clips vidéo, il dessine le personnage du rapper en question (Despot Rutti pour le clip Arrêtez).

C’est le début de"Lil'Thugs".

"Ça a plu, ça m'a plu  et j'ai commencé à dessiner des classiques du rap américain et je me suis mis à fond.  À l'époque c'était Myspace, j'ai envoyé mes dessins aux artistes et j'avais des retours. C'était un peu fou, assez rapidement j'ai touché des rappeurs connus comme Snoop, et je me suis dit qu’il y avait un truc à faire là-dedans."

Grâce à sa connexion avec Snoop, Guillaume récupère des bons plans comme celui de créer des personnages sur un des maxi du groupe mythique Tha Dogg Pound ou signer une collection de T-shirts pour la marque Serious Pimp.

Ici on voit Snoop tenir un des T-shirts qui rend hommage à son cousin Nate Dogg.

Sur le bandana est écrit "Rest in Peace Nate Dogg"

BIGGIE & TUPAC...ET EAZY-E À MONTREUIL

 

L'œuvre que nous avons à Montreuil est la première créée par Guillaume dans la rue.

Avant, ses personnages n'étaient que sur les vêtements, sur les pochettes de disques ou d'autres produits.

C'est l'artiste Montreuillois Popof qui s'occupe de ce mur qui lui a demandé sa collaboration.

 

 

Guillaume a choisi Biggie & Tupac car pour lui ils sont emblématiques non seulement de l'histoire du rap mais aussi de son adolescence.

 "Leur histoire est étroitement liée et je voulais que le dessin soit 

fun et coloré, je le trouve très positif."

Il a peint sur le mur donc ce n'est pas un collage, sinon les 2 rappers seraient, sans doute, déjà partis!

 

Ce qui est encore mieux est que nous trouvons une deuxième œuvre de Guillaume derrière ce mur...

Cette fois-ci c’est un hommage à Eazy-E (de NWA) qui est pour lui, le papa du gangsta rap du West Coast.

C'est sa dédicace à cet artiste énigmatique.

Il a travaillé en collaboration avec l'artiste Lexa, qui a fait les lettrages des paroles de la chanson

"Boyz in the Hood" autour du personnage.

N'OUBLIEZ PAS DE TAGGUER @ # @ # @ #

Beaucoup de stars ont porté les T-shirts de Guillaume, notamment le plus grand rappeur de la planète actuellement Kendrick Lamar.

 

Drake et Maisie Williams (Arya de Game of Thrones), ont tous les deux posté une photo d'un de ses collages à Paris.  500 000 likes pour Drake, 77 5000 pour Maisie.

 

Malheureusement… il manquait le hashtag #Lilthugs @lilthugs sur les photos...un coup viral manqué, frustrant pour Guillaume quand tu vois combien de followers ça aurait pu lui remporter !

Malgré ceci, il est fier que son travail ait été reconnu et propagé.

mw.png

GANGSTA GALLERY

Guillaume a fait plusieurs expositions durant sa carrière.

 

La première, il l'a faite tout seul, nommée 213, d’ après le "area code" de Los Angeles, elle est née encore grâce à Myspace et aux contacts qu'il a pu faire à travers ce réseau.

Il contacte les membres des gangs qui avaient leurs profils sur la plateforme et leur demande s'il peut créer leurs personnages.

Il avait envie de faire une galerie de visages et corps tatoués.  Il part 3 fois à LA pour les rencontrer,  les prendre en photo et les dessiner.

 

Un travail de terrain qui a failli devenir vraiment dangereux pour lui.  Alors qu'il se trouve à une fête d'anniversaire dans une grande maison, il y a un raid de la police avec SWAT et hélicoptère... 

Il se retrouve contre un mur, torse nu pour se faire fouiller. Une expérience, certes authentique, mais peut-être un peu trop, surtout que la femme de Guillaume, enceinte à l'époque, était avec lui.

 

Il a rencontré des membres de gang qui, à cause de leurs tatouages sur leurs visages, e pouvaient prendre qu'une seule ligne de bus et étaient cantonnés à une seule zone. Une fois le visage tatoué, tu es dédié à ton gang à vie, il n'y a pas de retour possible.

"J'ai fait des super rencontres, j'étais super bien accueilli.  Les gens sont polis et positifs.  Je suis allé dans les endroits où je n'aurais jamais pu aller, je pense même qu'il y a peu de gens qui y ont mis des pieds. C'était super intéressant pour moi, ça te marque à vie.  Je n'ai pas eu peur dans les quartiers,  ce qui m'a frappé le plus c'était la pauvreté et la misère.  On se serait cru dans un film de John Carpenter."

"Aux États-Unis, ça va vite. Les projets se font...  Si ton travail intéresse, ça roule, tu es pris en main. Les rendez-vous sont plus faciles.  Si tu travailles,  les choses se passent.  C'est génial pour cette dynamique-là."

COLLABORATIONS ET FUTURS PROJETS

Lil'Thugs a fait plusieurs collaborations, notamment avec PSG où il a crée les personnages de l'équipe, qui ont été reproduits sur les vêtements.

Il a aussi travaillé avec le magasin Colette sur une collection "Freaks of the Industry" qui a débouché sur un projet avec le photographe Pete Best qui avait sorti un livre "Houston Rap" sur le mouvement de rap dans cette ville texane. 

Il en a fait une expo collaborative et interactive, où l'on pouvait pointer son Smartphone sur ses dessins et le clip du rappeur démarrait.

.

Il a récemment fait une expo au Fat Café sur le thème Biggie & Tupac qui est encore en place jusqu'en mars 2019.

Pour l'avenir, Guillaume est plein d'idées, il travaille actuellement sur un concept de dessin animé sur la vie des quarantenaires, sur un ton décalé et drôle.

Il veut également produire un beau livre sur les tatoués qu'il a réalisé à Los Angeles.

 

J'espère qu'il continuera encore longtemps et qu'il trouvera de futures collaborations à la hauteur de son talent et que les personnages Lil'Thugs seront non seulement mieux taggués par tous à l'avenir (!) mais qu'ils deviendront tout aussi cultes que les personnages que l'on connaît si bien de The Simpsons ou de SouthPark.

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018 Love Montreuil créé par Rebecca Dry